Quel budget prévoir pour la production d’un spectacle vivant ?

Quel budget prévoir pour la production d’un spectacle vivant ?

Quel budget prévoir pour la production d’un spectacle vivant ?

Vous souhaitez produire un spectacle vivant mais vous vous demandez quels sont les budgets à prévoir ?

En fait, prévoir la production d’un spectacle vivant nécessite une bonne estimation et suivi de son budget car il n’existe pas à proprement parlé de modèle type de budget pour la production d’un spectacle vivant.

En effet, le prévisionnel d’un budget de production n’est pas figé mais évolue tout au long de l’avancée de la production et de la fabrication du spectacle.

Afin de prévoir au mieux le budget de production de votre spectacle, vous devez alors passer par plusieurs étapes pour une bonne gestion de votre projet artistique.

Réalisation du calendrier prévisionnel de production et d’exploitation de votre spectacle vivant

La première étape lorsque que vous envisagez de produire un spectacle vivant consiste à réaliser un calendrier prévisionnel selon les différentes étapes de réalisation de votre spectacle.

La première phase consiste à formaliser le projet de votre spectacle.

En effet vous devez consacrer un temps important à la recherche éventuelle de coproducteurs, de pré-acheteurs, diffuseurs ou partenaires ainsi qu’aux mécènes.

Élaboration du budget prévisionnel des charges et des produits de votre spectacle

Il n’existe pas de budget type.

Il est cependant indispensable que vous estimiez les dépenses liées à de la production de votre spectacle dès la phase de préparation.

Cela vous permettra d’évaluer l’excédent d’exploitation devant être dégagé afin de combler l’éventuel déficit de production.

Le budget prévisionnel pour la production d’un spectacle vivant est donc un outil de gestion interne indispensable.

Vous devrez le mettre à jour tout au long de la production et de l’exploitation de votre spectacle, selon vos dépenses effectivement engagées et les produits définitivement acquis.

Ce budget prévisionnel va également vous servir de présentation budgétaire du  spectacle aux potentiels partenaires ou organismes accordant des subventions.

Cela leur permettra  notamment d’évaluer les besoins financiers pour la viabilité de votre  spectacle.

Vous devez donc accorder toute votre attention et la rigueur nécessaire à l’élaboration de du budget de votre spectacle vivant ainsi qu’à sa présentation.

Pour ce faire,il vous faut répertorier l’ensemble des charges et produits de production et d’exploitation dans un même tableau.

Estimation des coûts liés à la production du spectacle vivant

  • Charges liées au personnel 

Montant des salaires bruts :

Pour définir le coût de la masse salariale, vous devez définir le nombre de personnes nécessaires à la création et la production du spectacle, le poste occupé et la nature de ces emplois (cadre, agent de maîtrise, personnel permanent et intermittent, équipes techniques), ainsi que les périodes de travail. Attention à ne  pas oublier de vous inclure également !

Montant des charges patronales :

Le salaire brut n’inclut que les charges salariales, vous devez donc évaluer le montant des charges patronales afin d’évaluer le coût total – coût employeur – de la masse salariale.

  • Charges techniques liées à la production du spectacle

Vous devez prendre en compte tous les frais « autres » liés à la production du spectacle :

Frais de location d’une salle de répétition, assurances, frais de déplacement, restauration, hébergement, téléphone, décors, frais de séjours, publicité, supports de communication (affiches, flyers, teaser video…), attaché de presse, location de matériel  technique  et divers,…etc.

  •  Détermination du coût plateau de la production de votre spectacle

Le prix de vente doit au moins couvrir les frais liés à l’exploitation du spectacle, c’est-à-dire le coût plateau. Ce coût plateau est constitué des salaires des artistes et du ou des régisseur(s). Selon les cas il faudra également ajouter les coûts techniques et VHR (Voyages, hôtels et restauration) si ces frais ne sont pas pris en charge directement par le diffuseur des représentations.

  • Amortissement du déficit de production 

Pour équilibrer votre budget et combler un déficit de production, vous devez déduire les recettes de production des charges de production.

Il vous faut ensuite répartir ce déficit par le nombre de représentations prévues du spectacle et vous obtenez ainsi  un montant correspondant à l’amortissement du coût de production de votre spectacle par représentations.

Formalisation du budget prévisionnel pour la production D’UN spectacle vivant

La présentation de votre budget prévisionnel doit être réalisée sur le modèle d’un plan comptable.

Cela vous permet de lister de manière exhaustive les différents postes budgétaires pour la production de votre spectacle au moment de sa conception.

Vous devez en effet établir le budget de production de votre spectacle vivant selon les charges et produits de production et d’exploitation :

  • La phase de production regroupe l’ensemble des charges liées au montage jusqu’au dernier jour des répétitions ainsi que l’ensemble des charges liés à la production du spectacle
  •  La phase d’exploitation répertorie toutes les charges liées à la diffusion du spectacle ainsi que les recettes des cessions envisagées.

Comme vous le voyez, prévoir un budget pour la production d’un spectacle vivant ne s’improvise pas et demande une rigueur sans faille.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel du spectacle comme LABEL 2 SCENE pour la gestion de l’administration de votre projet de spectacle vivant.

X